Lettre n°3 – Les vidéos du colloque sont en ligne !

« L’Observatoire de la Répression et de la Discrimination Syndicales » a tenu son second colloque le 27 novembre 2013 au Conseil régional Île de France (programme ci-dessous).
Ce colloque a réuni 250 participants, syndicalistes, chercheurs, avocats, magistrats, juristes, juges, conseillers prud’homaux, et inspecteurs du travail. Introduit par Antoine Lyon-Caen, il a donné lieu à des présentations et des échanges très riches autour de l’état des lieux de la discrimination et de la répression syndicale, de l’efficacité et des faiblesses des outils à la disposition des salariés pour lutter contre ces phénomènes.
Le colloque s’est terminé par une table ronde où les organisations syndicales CGT, CFTC, FO, Solidaires, FSU, SAF, SM parties prenantes de l’Observatoire ont formulé des propositions afin de faire en sorte que le droit syndical soit mieux respecté et devienne enfin effectif.

Nous avons le plaisir de vous faire savoir que les enregistrements vidéo de ce colloque sont maintenant en ligne sur le site de l’Observatoire, à l’adresse suivante :
http://observatoire-repression-syndicale.org/?p=653

L’Observatoire, sous l’égide de la Fondation Copernic, est soutenu par les confédérations syndicales CFTC, CGT, FO, la FSU, Solidaires, le Syndicat des Avocats de France, le Syndicat de la Magistrature.

Programme

9h : Introduction
Didier Gelot, Observatoire de la répression et de la discrimination syndicales

9h30 : Ouverture de la journée
Francis Parny, Vice-Président du Conseil régional Île-de-France

9h45 : Introduction du Colloque
Professeur Antoine Lyon-Caen, membre du conseil scientifique de l’Observatoire.

10h – 11h : Première table ronde
État des lieux de la répression et de la discrimination syndicales
Animation
Laurent Garrouste, Inspecteur du travail, syndicaliste, membre de la fondation Copernic.
Participants
– Jean Pierre Poli, délégué syndical FO, secrétaire du comité d’entreprise Systra et conseiller prud’homme ;
– Etienne Penissat, Maître de conférences en Sociologie, Université Lille 2 ;
– Manuela Grevy, Maître de conférences en droit, Université Paris 1 ISST.

11h15 – 12h15 : Seconde table ronde
L’inspection du travail : un outil au service des salariés confrontés à la répression et à la discrimination syndicales ?
Animation
Anne-Lise Aucouturier, Économiste, ancienne Inspectrice du travail, IDHE/ ENS Cachan.
Participants
– Jacques Dechoz, Inspecteur du travail, Union Syndicale Solidaires ;
– André Fadda, Secrétaire national de l’Union syndicale des intérimaires CGT ;
– Luc Justet, Ancien inspecteur du travail, formateur en droit du travail, Chargé de cours à l’Université Aix-Marseille.

14h – 15h : Troisième table ronde
Les Prud’hommes : un outil efficace de lutte contre la répression et la discrimination syndicales ?
Animation
Catherine Vincent (IRES).
Participants
– Pascale Morel, Responsable juridique CFDT UD 92 et défenseure syndicale ;
– Pierre Fosse, Conseiller prud’homme CFTC ;
– Béatrice Gillard, Conseillère prud’homme CGT ;
– Hélène Michel, Professeur de sciences politiques, Université de Strasbourg.

15h – 16h : Quatrième table ronde
Le juge professionnel : ultime recours ?
Animation
Michel Miné, Professeur de droit du travail, CNAM.
Participants
– Agnès Zissmann, Magistrat honoraire, ancien juge départiteur, Syndicat de la Magistrature ;
– Anne Baux, première conseillère à la Cour administrative d’appel de Marseille, présidente de l’Union Syndicale des Magistrats Administratifs ;
– Savine Bernard, Avocate, SAF ;
– Laurent Degousée, Secrétaire du syndicat SUD Commerce et services, défenseur prud’homal.

16h15 – 17h30 : Cinquième table ronde
Répression et discrimination : comment lutter contre ce déni de démocratie ?
Animation
Jean-Marie Pernot, IRES.
Organisations participantes
– Ghislaine Hoareau, CGT ;
– Véronique Lopez-Rivoire, FO ;
– Claude Raoul, CFTC ;
– Patrick Henriot, Syndicat de la Magistrature ;
– Emmanuelle Boussard-Verechia, Syndicat des Avocats de France ;
– Éric Beynel, Union syndicale Solidaires ;
– Michel Angot, FSU.

Si l’Observatoire ne propose pas d’adhésions individuelles le soutien de tous est indispensable à son bon fonctionnement.
Nous vous sollicitons pour soutenir financièrement ses activités, notamment l’animation du site de l’Observatoire, l’organisation d’un colloque annuel, la publication d’un rapport annuel.

Enfin, n’hésitez pas à nous faire remonter cas et synthèses de discriminations et répressions syndicales à l’adresse suivante : contact@observatoire-repression-syndicale.org.