« Un droit, une menace. Restrictions disproportionnées à la liberté de réunion pacifique sous couvert de l’état d’urgence en France », un rapport d’Amnesty International, mai 2017.
Amnesty international a enquêté sur le respect du droit de manifestation pacifique en France et en particulier dans le cadre des mobilisations contre la loi travail. Le constat est clair : l’application de l’état d’urgence, les directives gouvernemental adressées aux forces de l’ordre ont abouties à un usage disproportionné de la force et ont grandement restreint un droit fondamental.Lire le rapport